Les tumorothèques

 

Les ressources biologiques obtenues à partir de prélèvements tumoraux, péritumoraux ou non tumoraux, réalisés dans le cadre des soins, constituent des outils précieux tant en matière de diagnostic et d’orientation thérapeutique que de recherche. En cancérologie, ces ressources biologiques (tissus, cellules ou fluides biologiques) sont stockées et préservées dans des banques de tumeurs, appelées tumorothèques. Elles fournissent des échantillons tumoraux nécessaires aux programmes de recherche. Les tumorothèques sont des biothèques destinées à fournir des échantillons biologiques, assortis d’annotations biologiques, anatomopathologiques et cliniques dynamiques utiles pour la réalisation d’analyses en cancérologie.

 

En France, 58 tumorothèques ont été « labellisées » depuis 2001, à l'initiative du ministère chargé de la Santé. Ces unités rattachées à des établissements de santé sont soutenues financièrement pour améliorer l'organisation des soins et accélérer la recherche en cancérologie.

Missions des tumorothèques

Préserver les échantillons biologiques comme une partie du dossier médical d'un patient, garantissant aux médecins la possibilité de revenir sur ces archives biologiques afin de préciser un diagnostic ou une orientation thérapeutique.

Cette mission dite « sanitaire » est inscrite au sein du dispositif d'autorisation des établissements de santé pour le traitement du cancer. A ce titre, la cryoconservation doit être garantie dans le cas où elle s'avère être un pré-requis à la réalisation des examens moléculaires permettant d'améliorer la prise en charge diagnostique et thérapeutique des patients.

 

Constituer des collections de ressources biologiques pour contribuer à la recherche en cancérologie.

Cette activité de contribution scientifique relève d'une démarche privilégiant la constitution de collections selon une stratégie de recherche établie avec les directions d'établissements de santé et/ou dans le cadre de consortiums scientifiques.

Indications de conservation et de cryoconservation à visée sanitaire

Tumeurs pour lesquelles la cryopréservation est indispensable à la prise en charge des patients

SARCOMES

 

LYMPHOMES

 

TUMEURS PÉDIATRIQUES

 

LEUCÉMIES AIGUËS MYÉLOBLASTIQUES

 

LEUCÉMIES AIGUËS LYMPHOBLASTIQUES

 

LEUCÉMIE LYMPHOÏDE CHRONIQUE et syndromes lymphoprolifératifs B chroniques leucémiques
 

LEUCÉMIE MYÉLOÏDE CHRONIQUE

 

SYNDROMES MYÉLOPROLIFÉRATIFS NON LMC

 

MYÉLOME MULTIPLE

 

SYNDROMES MYÉLODYSPLASIQUES

Tumeurs pour lesquelles la fixation des tissus constitue une alternative à la cryopréservation

TUMEURS CÉRÉBRALES

 

TUMEURS DIGESTIVES (cancers colorectaux, tumeurs stromales gastro-intestinales GIST, tumeurs de l’estomac, tumeurs du syndrome de lynch)

 

CARCINOMES PULMONAIRES

 

CANCERS DU SEIN

 

MÉLANOMES

 

Les tumorothèques ayant obtenu un soutien pour organiser la cryoconservation à visée sanitaire doivent, au sein de leur région, structurer un réseau visant à prendre en charge les tumeurs pour lesquelles la cryopréservation est indispensable, à savoir les sarcomes, les lymphomes, les tumeurs pédiatriques ainsi que les leucémies et autres hémopathies.

Pour chacune des régions, quel que soit l'établissement d'origine du patient, l'objectif final est de tendre vers un placement systématique en tumorothèque de toutes les tumeurs nécessitant une cryopréservation à visée sanitaire.

Tumorothèque en Limousin

Centre de Ressources Biologiques Cancer

Tumorothèque du Limousin
2 av Martin Luther King

87042 LIMOGES CEDEX

Site internet : www.crbiolim.fr

 

Pr FRANÇOIS LABROUSSE
Téléphone : 05-55-05-61-71
Courriel : labrousse@unilim.fr

Rapports d'activités

Données des rapports d’activités des tumorothèques années 2010-2011 - mars 2014 (PDF -  2,5 MB)
Synthèse des rapports d’activités des tumorothèques année 2009 - juin 2012 (PDF -  3,2 MB)

 

 

Toute l'information de

référence pour les

patients et les proches

www.e-cancer.fr

 

ROHLim est financé par

l'ARS Nouvelle-Aquitaine