Actualités

Par date de publication : Croissant Décroissant

Plan cancer : remise du 3ème rapport au président de la République

Le troisième rapport de suivi du Plan cancer 2014-2019 a été remis le 14 février 2017 au président de la République, en présence de la ministre en charge de la Santé, par le président de l’Institut national du cancer et les représentants de l’Union nationale des associations de parents d’enfants atteints de cancers ou leucémies (UNAPECLE), du Collectif interassociatif sur la santé (CISS), de la Ligue nationale contre le cancer et de la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer.

En savoir +

Cancer de l’ovaire : inhibiteur de PARP et génétique oncologique

L’Institut publie un document sur le parcours en génétique oncologique pour les patientes atteintes d’un cancer de l’ovaire et éligibles à un traitement par inhibiteur de PARP. Ces préconisations font suite à l’autorisation de mise sur le marché (AMM) européenne de l’olaparib, premier inhibiteur de PARP destiné aux patientes atteintes d’un cancer de l’ovaire et porteuses d’une mutation BRCA.

En savoir +

Le Dr Dominique Genet (vice-président de l'AACCC) a été interviewé par le journaliste Jean-Claude Boulesteix de France Bleu Limousin pour son émission Limousin solidaire https://www.francebleu.fr/emissions/limousin-solidaire/limousin.L'émission sera diffusée le vendredi 10 février 2017 à 7h15, 9h45 et 15h45 (fréquence 103.5 fm)

En savoir +

L'association Seintinelles vient de lancer une étude participative sur les effets secondaires des traitements sur la peau. Dans cette étude, l'équipe du Pr Marie Préau (Université Lyon 2) va chercher à comprendre si les traitements du cancer ont eu un impact sur la peau des personnes concernées.

En savoir +

La déclaration obligatoire (DO) des mésothéliomes, mise en place par l’Institut de veille sanitaire, a pour objectif de renforcer la surveillance des mésothéliomes (tous sites, territoire national) et d’améliorer la connaissance des expositions à l’amiante dans trois populations mal connues : les femmes, les hommes de moins de 50 ans et les personnes présentant un mésothéliome loc[...]

En savoir +

L’Institut national du cancer s’est doté il y a 4 ans d’une nouvelle instance de démocratie sanitaire placée auprès de la présidence : le comité des usagers et des professionnels.Le mandat de ses membres arrivant à échéance en mars 2017, un nouvel appel à candidatures est lancé pour le renouvellement de cette instance qui se dénommera désormais Comité de démocratie sanitaire. L’appel à candidatures est ouvert du 23 janvier au 12 mars 2017.

En savoir +

Le groupe de travail "Pharmacie" du réseau ROHLim vient d'actualiser certaines fiches conseils concernant les traitements oraux du cancer. Ces fiches concernent : Céritinib (Zykadia®), Enzalutamide (Xtandi®), Palbociclib (Ibrance®) et Sunitinib (Sutent®).

En savoir +

Synthèse de l'activité en oncogénétique en 2015

Élaborée à partir des données d’activité transmises par l’ensemble des structures soutenues, cette synthèse constitue un état des lieux détaillé de l’activité des consultations et des laboratoires, permettant de dégager les points forts et les axes d’amélioration du dispositif national d’oncogénétique. L’objectif des actions portées par l’Institut national du cancer, en association avec la DGOS, est d’identifier toutes les personnes présentant un risque héréditaire de cancer en France et de leur garantir ensuite un suivi personnalisé et multidisciplinaire.

En savoir +

L'Institut national du cancer vient de publier un nouveau document dans la collection "Outils pour la pratique des médecins généralistes - Du diagnostic au suivi".L'objectif de ce document est d'informer les médecins généralistes sur l'organisation des soins en cancérologie, depuis le diagnostic et son annonce jusqu'au suivi partagé avec l'équipe spécialisée. Dans chaque chapitre, des ressources pratiques pour les professionnels de santé et les patients sont répertoriées.

En savoir +

L’Institut national du cancer met à disposition des professionnels de santé des recommandations actuali­sées sur la conduite à tenir devant une femme présentant une cytologie cervico-utérine anormale. Ces recommandations précisent les indications d’uti­lisation des différentes options diagnostiques et thérapeutiques, dans le but d’éviter les conisations en excès et de minimiser le surtraitement. Ces recommandations nationales, qui viennent actualiser les recommandations élaborées en 2002 par l’Agence nationale d’accréditation et d’évaluation en santé (ANAES),ont notamment réévalué la place du test HPV.

En savoir +

 

Toute l'information de

référence pour les

patients et les proches

www.e-cancer.fr

 

ROHLim est financé par

l'ARS Nouvelle-Aquitaine