Stade au diagnostic : une première estimation nationale pour les cancers du sein, du côlon et du rectum

Santé publique France, l’Institut national du cancer (INCa), le Réseau français des registres des cancers (réseau Francim) et le Service de biostatistique des Hospices civils de Lyon (HCL) publient la première estimation nationale de la répartition des stades au diagnostic des cancers du sein, du côlon et du rectum.

 

Ce rapport inédit présente les données recueillies par les registres de cancer sur la période 2009-2012, en France métropolitaine et livre des informations sur le degré de sévérité de ces cancers lors du diagnostic.

 

Il permettra d’améliorer le suivi épidémiologique des cancers les plus fréquents pour lesquels un diagnostic précoce est possible et d’adapter les politiques publiques de prévention et de lutte contre le cancer.

 

Les premières conclusions montrent que 60 % des cancers du sein, 44 % des cancers du côlon et 47 % des cancers du rectum sont diagnostiqués à un stade précoce en France et que cette précocité est davantage constatée chez les personnes de moins de 75 ans.

 

Ce rapport constitue le 1er volet d’une étude plus large portant sur plusieurs cancers. Il sera suivi d’autres publications sur le mélanome cutané, les cancers de la prostate et de la thyroïde (fin 2018) et sur le cancer du col de l’utérus (2019).

 

Stade au diagnostic des cancers du sein, du côlon et du rectum / Étude réalisée à partir des registres des cancers du réseau Francim, France 2018 (PDF - 757 kB) 

 

Source : Institut National du Cancer

 

 

Toute l'information de

référence pour les

patients et les proches

www.e-cancer.fr

 

ROHLim est financé par

l'ARS Nouvelle-Aquitaine